Dans le milieu du référencement, pour ceux qui le travaillent comme pour ceux qui souhaitent en profiter, l’objectif est toujours le même : atteindre les meilleures positions dans les SERP sur les mots-clés concernés. Si la première page des résultats est aujourd’hui un minimum à atteindre, plusieurs études ont permis de révéler les positions les plus intéressantes.

Le Triangle d’Or : quatre positions pour développer votre visibilité

Si vous visez le référencement parfait, ce qui est bien normal, quatre positions doivent être dans vos objectifs : les quatre premières. Parfois, atteindre la première position peut être très délicat sur des requêtes très concurrentielles, mais la seconde, la troisième et la quatrième ne doivent certainement pas être boudées ! En effet, selon une étude menée par Enquiro, Dit-It et EyeTool, il a été prouvé que l’attention visuelle de l’internaute se concentrait sur une partie précise des SERP, à savoir la partie supérieure gauche. Cette zone forme symboliquement un triangle englobant les 4 premiers résultats, d’où l’appellation du « Triangle d’Or », au sein de laquelle la visibilité des liens est optimale. En plaçant le vôtre dans ce triangle, vous vous assurez un taux de lecture de 85% minimum (ce qui ne signifie pas 85% de clics !), puisque les internautes vont instinctivement et de manière plus attentive observer votre lien. Les trois premières positions vous assurent même une lisibilité de 100%, cette dernière tombant rapidement à 85% pour la quatrième position. Pour les suivantes, on passe à 60% de lecture (position 5), 50% (positions 6 et 7), 30% (positions 8 et 9) et 20% (10ème position). Si le Triangle d’Or ne nous apprend pas qu’il est important d’être le plus en avant dans les SERP (les taux de clics l’ont déjà prouvé, le premier lien recevant 56% des clics de la page), il confirme une notion importante : celle d’optimiser ses titles et meta-descritions. En effet, si les quatre premiers liens assurent une lisibilité idéale, c’est l’occasion de tenter de convaincre le plus d’internautes possibles. Puisque ces derniers lisent davantage les premiers liens, autant mettre toutes les chances de son côté avec des messages incitant à cliquer !

Le Triangle d’Or : plus la zone est sombre, plus la lisibilité est forte. Ce résultat a été obtenu par eye-tracking (analyse du regard).

Visez au moins la cinquième place

Atteindre le TOP 5 des SERP n’est pas une mince affaire, mais s’y installer vous permet de franchir une étape importante dans votre quête de visibilité. En plus de vous rapprocher du Triangle d’Or, la cinquième place vous permet également de dépasser la ligne de flottaison : il s’agit d’une frontière imaginaire en dessous de laquelle il est nécessaire de scroller pour voir le reste du contenu de la page. Aujourd’hui, généralement, le sixième lien des SERP n’est pas visible si l’on ne descend pas dans la page, dans le cas d’une structure classique, à savoir deux liens commerciaux suivis de cinq liens organiques. Se placer en 5ème position vous permet donc de gagner en visibilité, puisque les internautes pourront vous voir sans faire « d’efforts ». Attention toutefois, le Triangle d’Or et la ligne de flottaison ne sont pas des repères universels et ne s’appliquent pas à toutes les pages : en effet, selon la recherche effectuée par l’internaute, le visage de la page des résultats peut radicalement changer. Avoir plusieurs liens commerciaux en haut et sur le côté droit de la page, voir le Knowledge Graph de Google apparaître (dont l’impact sur le SEO était étudié dans l’un de nos précédents articles) ou encore une onebox qui limite le nombre de liens naturels à un (voir ci-dessous) sont des variables qui perturbent la visibilité d’un site, et sur lesquelles il est malheureusement impossible d’agir.

L’apparition d’une onebox, limitée à certaines recherches, réduit le nombre de liens organiques au-dessus de la ligne de flottaison