référencement algolia

Algolia peut-il impacter votre SEO ?

publié le 4 octobre 2017
logo algolia

Bien implémenté, Algolia n’a aucun impact direct, positif ou négatif, sur le SEO. Si l’on considère l’aspect UX comme critère de classement, alors Algolia peut avoir des effets positifs indirects, puisque que le moteur de recherche interne offre une meilleure expérience de navigation, et donc des taux de rétention et de retour des utilisateurs potentiellement plus élevés.

Attention à ne pas indexer des pages sans plus-value

En indexant des pages à facettes d’un moteur de recherche interne (et pas seulement avec Algolia), vous pouvez faire face à des contenus dupliqués, générés par l’indexation des pages montrant des résultats similaires.

Cela peut mener à une situation où la popularité des pages mères est répandue au travers des pages filles sans intérêt pour le référencement naturel, au gaspillage du crawl budget de Google (qui perd des ressources à explorer les facettes inutiles) et à la perte du contrôle de l’indexation du site. L’ajout d’une balise canonical sur les pages à facettes permet de limiter les effets de bord, en indiquant aux crawlers du moteur de recherche : « Oui, cette page est une page dupliquée, donc renvoie toute la popularité du lien à cette page de référence ». La logique est la même pour les pages de résultats de recherches internes, qui ne doivent être indexées.

Alternative à la balise canonical, le blocage de ce type de page dans le fichier robots.txt (via la consigne Disallow) évitera tout gaspillage du crawl budget, puisque Google n’explorera pas du tout les URLs concernées. Ce qui, a contrario, n’empêchera pas leur indexation si Google accède à cette typologie de pages via des liens externes.

Préoccupations concernant le contenu délivré par JavaScript

Dans sa documentation, Algolia recommande que tous les résultats de recherche soient générés en front-end, en JavaScript, car cela favorise l’expérience utilisateur (et améliore donc les statistiques de navigation). Point de vue moteur de recherche, Google se dit capable d’interpréter le JavaScript depuis 2015, et donc de voir les contenus poussés par Algolia.

Toutefois, il est toujours recommandé de créer des pages HTML « classiques » pour toutes les pages ayant un intérêt SEO, afin d’en maximiser l’interprétation, d’autant plus que Google n’est pas le seul moteur de recherche, et que ses semblables ne sont pas forcément aussi à l’aise que lui avec le JavaScript. Le fonctionnement d’Algolia pourra donc avoir des impacts différents sur votre SEO s’il concerne un site optimisé pour le référencement sur Bing, par exemple.

Si vous voulez être sûr de la bonne interprétation de vos pages par les crawlers des moteurs de recherche, vous pouvez donc leur délivrer des pages HTML en pre-rendering, et réserver la navigation JavaScript Algolia à vos utilisateurs. Alternative qui devrait, au fur et à mesure de la meilleure compréhension du JS par les moteurs de recherche, devenir superflue.

Source (en anglais) : https://www.algolia.com/doc/faq/why/the-impact-of-algolia-on-seo/

Articles associés :