Annuaires (2/2) : Comment vérifier rapidement la qualité d’un annuaire ?

publié le 31 octobre 2013
La semaine dernière, nous vous parlions du cas bien particulier des annuaires dans une stratégie de référencement naturel. A la fois performants mais présentant plusieurs inconvénients, les annuaires restent toutefois des leviers qu’il faut savoir actionner avec prudence pour améliorer son SEO. Voici donc des moyens pour différencier les bons des mauvais annuaires.

Analyser le Netlinking de l’annuaire

Première et plus efficace des techniques pour vérifier la qualité d’un annuaire, le Netlinking délivre des informations précieuses pour peu qu’on sache les déchiffrer. Ainsi, observer les liens pointant vers l’annuaire permet de se faire un premier avis sur sa pertinence :
  • Analyser les ancres : le premier élément à vérifier est la répartition des ancres pointant vers l’annuaire et leur optimisation. Si vous remarquez qu’elles sont pour la majorité sur-optimisées (avec une ancre comme « annuaire »), la méfiance peut naître. En effet, avec trop d’ancres optimisées, l’annuaire risque d’attirer l’attention de Google et donc d’être sanctionné par ses algorithmes. Comme nous l’expliquions la semaine passée, l’utilisation d’un annuaire vous rend dépendant de lui : s’il se fait sanctionner par Google, le ou les liens que vous aurez placés dessus vont fortement perdre en qualité et nuire à votre référencement. Attention donc à la place occupée par les annuaires votre référencement.
  • Observer les backlinks : autre critère qualitatif, pensez à vérifier si l’annuaire ne présente pas trop de backlinks sur-optimisés pointant vers des fiches de sites. En effet, certains webmasters peu responsables effectuent des liens en masse directement vers la fiche de leur site sur l’annuaire. Bien sûr, ce n’est pas quatre ou cinq liens pour renforcer le lien qui feront des dégâts, mais il arrive parfois qu’une fiche d’annuaire ait plus de cent liens pointant vers elle en ancre optimisées, ceci étant relativement néfaste pour la notoriété de l’annuaire et pour son référencement.

Vérifier l’activité de l’annuaire

Autre critère de sélection moins « technique » mais tout aussi utile : constater l’activité de l’annuaire. Pour cela, le meilleur moyen est d’observer l’ancienneté de l’annuaire et le nombre de sites en attente de validation. Ainsi, un annuaire avec plus de 100 sites en attente de validation démontre un certain manque de réactivité, ce qui nuira à votre référencement naturel dans le sens où le lien que vous postez sur cet annuaire mettra du temps à être publié. Cependant, ce n’est pas non plus parce qu’un annuaire valide vite les fiches des sites internet qu’on peut le définir comme étant de qualité. En effet, si jamais il s’agit d’un annuaire « auto-approve » (validation automatique), il se peut que ce dernier soit pollué par des thématiques que Google ne souhaite pas référencer (viagra, casino, caractère pornographique etc…).Autre critère concernant l’activité du site : sa présence dans un réseau d’annuaires. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, si vous constatez qu’un annuaire est intégré dans un réseau, méfiez-vous : si tout le réseau décide de bannir vos liens ou est sanctionné, c’est l’ensemble de vos liens postés sur le réseau qui en pâtira. De plus, un réseau d’annuaires est plus facilement repérable par Google, raison de plus de ne pas s’y précipiter.

L’aspect visuel de l’annuaire

Dernier moyen de vérifier la qualité d’un annuaire, certes légèrement plus subjectif mais souvent efficace : l’aspect de l’annuaire. Si ce dernier affiche un design vieillissant, semble à l’abandon et n’affiche pas de signe d’activité récente, cela est rarement bon signe. Alors, bien évidemment, un annuaire avec un design datant des années 2000 peut être toujours très actif et d’excellente qualité. Mais de manière générale, ces signes extérieurs permettent de se faire une idée.

Le PageRank : utile ou pas ?

Pour certains acteurs du référencement naturel, le PageRank d’un site incarne sa qualité. Toutefois, la réalité est bien différente, et les annuaires ne dérogent pas à la règle : un annuaire avec un fort PageRank peut très bien proposer des liens de mauvaise qualité dans lesquels Google ne place aucune confiance. A l’inverse, un annuaire avec un faible PageRank peut très bien offrir une excellente qualité de liens. Là encore, ce critère est à relativiser : sa pertinence dépend de la situation. Cependant, il est évident que le PageRank n’est plus un indice de la qualité d’un site. Pour preuve, il ne sera pas mis à jour par Google avant 2014 et, selon les dires de Matt Cutts, il serait amené à disparaître, tout simplement parce qu’il ne s’intègre plus dans les nouvelles versions des navigateurs.Au final, il existe plusieurs méthodes pour repérer la qualité d’un annuaire : certaines sont plus techniques et demandent une analyse du site, tandis que d’autres relèvent davantage de critères extérieurs à l’annuaire ou directement de son fonctionnement (sa réactivité). Les conseils donnés ci-dessus ne représentent pas toutes les méthodes qui permettent de reconnaître un bon annuaire (il en existe d’autres), il s’agit là d’une explication permettant de les reconnaître assez rapidement.Prudence et intelligence sont donc de mises, compétences qui deviennent aujourd’hui indispensables pour un référencement naturel de qualité !
Articles associés :