La « page zéro » de résultats, voilà le nouveau concept du moteur de recherche Bing pour le moment uniquement disponible aux Etats-Unis et toujours en phase de test.

Le concept de la « page zéro »

L’idée de la « page zéro » est de proposer aux internautes des résultats pour leur recherche alors qu’ils la tapent encore. Ce procédé est déjà plus ou moins connu avec Google, qui charge en fond des pages de résultats en prévision des mots-clés inscrits. Mais Bing va plus loin, car son projet de « page zéro » consiste à proposer les résultats d’une recherche sans passer par la fameuse page des résultats, où le référencement naturel a pour rôle de faire gagner des positions aux sites qui y sont présents. Ainsi, lorsqu’un terme est rentré dans la barre de recherche, c’est directement une petite fenêtre qui apparaît sous cette dernière et qui affiche des résultats. Par exemple, si l’on recherche une personnalité, sa biographie concise va apparaître avec une photo et des liens directs vers les images ou d’autres informations en relation avec cette personnalité (filmographie, biographie complète,…). Autant dire qu’en voulant supprimer la page des résultats, Bing voit très loin et pourrait, si le projet abouti, révolutionner le milieu des moteurs de recherche mais aussi du SEO. référencement naturel bing

L’impact de la « page zéro » sur le référencement naturel

Si l’absence de pages de résultats dessine l’avenir du web, il ne faut pas être devin pour affirmer que le travail de référencement naturel risque de fortement changer de visage. Bien que le concept de « page zéro » doit encore prouver son intérêt pour une recherche plus « classique » comme par exemple le mot-clé « chaussure » qui renvoie encore à une page de résultats ordinaire, imaginer son application pour l’ensemble des recherches ne relève pas de la science-fiction. L’objectif du référencement naturel serait alors de faire apparaître un site dans cette « page zéro » en tant que première suggestion faite à l’internaute. Pas de doute que, comparé à aujourd’hui, l’effort ne serait certainement pas le même. Toutefois, pour rester dans le référencement naturel français, cette nouveauté ne devrait avoir que peu d’impact pour l’instant. Avec un certain Google qui englobe plus de 90% des recherches web (contrairement aux Etats-Unis où la concurrence entre les moteurs de recherche est bien plus forte), il n’est en effet pas dit que Bing proposera sa « page zéro » aux internautes français, sans parler du fait que les principaux efforts de SEO s’axent d’abord sur le moteur de la firme de Mountain View.