Google AMP : quel impact sur le SEO ?

publié le 19 février 2016
En réponse à l’Instant Articles lancé par Facebook fin 2015 et à Apple News, Google avait déclaré en octobre 2015 travailler sur le projet AMP (Accelerated Mobile Pages) ayant pour fonction de réduire le temps de chargement des pages sur mobile et dont le lancement officiel est prévu pour le 24 février. Le célèbre moteur de recherche n’a d’ailleurs pas perdu de temps afin d’inciter les webmasters à utiliser ce nouveau format. Depuis le 15 février, la notification suivante peut ainsi être reçue par l’intermédiaire de l’outil Search Console :

« Nous avons détecté que les actualités de votre site auraient une meilleure visibilité dans la recherche Google si vous mettiez en œuvre des pages Accelerated Mobile Pages (AMP). Les étapes suivantes vous guideront à travers le processus de création de pages AMP. Lorsque vous aurez effectué ces étapes, la recherche Google pourra afficher ces pages avec les fonctionnalités AMP. […]»

Un impact de l’AMP sur le SEO ?

Il est intéressant de noter que la première phrase de la notification ci-dessus évoque directement un lien entre utilisation de l’AMP et SEO. Il semblerait donc que l’application (ou non) de l’AMP puisse devenir un véritable facteur de positionnement, en concordance avec les exigences de plus en plus fortes du moteur de recherche en termes d’expérience utilisateur. La première phrase implique cependant aussi que Google limite (pour le moment ?) l’impact de l’AMP aux actualités.

La communication de Google sur l’impact potentiel de l’AMP sur le SEO s’avère par ailleurs particulièrement floue. Un premier hangout en novembre 2015 avait réfuté la présence de tout boost SEO lié à l’utilisation de l’AMP. Selon le site Searchengineland, les propos tenus lors d’une conférence de Google à San Francisco en décembre auraient indiqué le contraire…

Toutefois, dans la mesure où l’utilisation de pages AMP améliorera forcément la vitesse d’un site, nous pouvons supposer qu’il ne pourra qu’avoir un impact positif sur le SEO d’un site. Par ailleurs, il s’avère que les pages AMP ressortiront sur les résultats de recherches accompagnées d’un icône vert « AMP » largement susceptible d’impacter positivement le taux de clic…

A noter que pour éviter le contenu dupliqué (l’AMP crée en effet deux pages : la page d’origine, et la seconde standardisée pour le mobile), Google a créé la nouvelle balise balise link rel=amphtml à intégrer sur la page HTML classique. La page AMP devra quant à elle avoir une balise rel=canonical.

L’AMP sera-t-il approprié à tous les sites ?

Nous pouvons alors nous poser la question de si l’AMP est vraiment appropriée à tous les sites. L’utilisation de ce format implique entre autres le respect de plusieurs conditions, telles que l’interdiction du Javascript, et de certaines propriétés CSS. Le but est ici de simplifier le code au maximum (réduit au HTML, CSS, et au balisage) afin d’obtenir un gain de vitesse important (de 15 à 85% !). Des contraintes pouvant être difficiles à intégrer pour certains sites ne se limitant pas à l’édition de contenus ou de publicités…

Paul Bakaus Presentation AMP
Paul Bakaus du pôle développement de Google Chrome présentant l’AMP

Si il est évident que les performances d’un site (vitesse) impactent sur son SEO (il s’agit d’un élément primordial à analyser dans le cadre d’un audit SEO), il existe toutefois bien d’autres solutions que l’AMP afin de les optimiser sans pour autant avoir à « sacrifier » certaines parties du code pouvant être importantes en termes d’engagement marketing.

Reste à savoir si l’objectif à terme de Google ne serait pas d’imposer l’AMP comme un standard HTML de référence pour les mobiles… d’autant plus que ce format présente aussi un intérêt de taille en termes de publicité pour les annonceurs : il permet en effet d’afficher directement les publicités, sans que Google n’y touche le moindre centime, le tout en apportant des statistiques d’audience.

Il est aujourd’hui encore un peu tôt avant de pouvoir quantifier l’impact SEO des pages AMP. Toutefois, il ne va pas sans dire que les attentes de Google en termes de vitesse et d’expérience utilisateur restent plus que jamais importantes et demeurent un prérequis devenu essentiel.

Articles associés :