Pour obtenir un bon référencement naturel, nous l’avons déjà évoqué, il faut actionner plusieurs leviers qui concernent des domaines variés. Mais il faut également veiller à rester dans la ligne de conduite fixée par Google au risque que ce dernier sanctionne le site, une action pouvant aller jusqu’à sa désindexation. Les professionnels du référencement sont donc très attentifs aux facteurs qui peuvent pénaliser le positionnement d’un site.

La qualité du code HTML n’est pas prise en compte par Google

Dans une nouvelle vidéo, Matt Cutts répond donc à la question : Google prend-il en compte la qualité du code HTML dans son processus d’indexation ? A ce sujet, le responsable anti-spam a été très concis : non, Google ne s’intéresse pas à ce critère pour le moment bien trop exigeant. Si la qualité d’un code est certes vérifiable et que sa construction est orientée par les normes du W3C, tous les sites internet sont loin de présenter un code sans erreur. Sanctionner tous les sites ayant un code imparfait reviendrait à pénaliser une majorité du web, comme l’indique Matt Cutts. Ce dernier rappelle également que Google doit « faire avec le web tel qu’il est » pour offrir aux internautes la meilleure expérience possible, raison pour laquelle la firme de Mountain View place ses priorités sur le contrôle de la qualité des contenus via ses algorithmes.

Ne pas délaisser l’HTML pour autant

Ce n’est pas parce que Google ne prend pas en compte la qualité du code d’un site que ce dernier doit être bâclé. En effet, un code bien structuré permettra d’offrir de meilleures performances en termes d’utilisation mais également pour les robots des moteurs de recherche qui navigueront plus facilement sur le site et l’indexeront donc plus rapidement. D’autant plus que Matt Cutts ne renie pas la question de la qualité du code HTML : si elle n’est pour l’instant pas prise en compte, les prochaines évolutions techniques pourraient très bien permettre son contrôle dans les années à venir.