Evénement assez impressionnant, le géant de la livraison de fleurs Inteflora a été lourdement sanctionné par Google, qui a totalement mis à mal le référencement naturel du site britannique de la marque.

Un référencement plombé par Google

Fin février, le site de fleurs Interflora n’était plus visible sur ses mots-clés dans les pages de résultats du célèbre moteur de recherche. Fait encore plus impressionnant, le site ne ressortait même pas en tapant directement le nom de la société, sauf via des liens sponsorisés Adwords. Plusieurs pistes pour expliquer cette sanction sont abordées, mais cette action prouve que même les plus grands ne sont pas à l’abri d’une mauvaise gestion de leur référencement naturel.

Des pistes d’explication

La première tentative pour comprendre cette réaction de Google s’appuie sur les nombreux backlinks des blogueurs menant vers le site d’Interflora. La question est alors de savoir si ces blogueurs étaient ou non payés pour mettre en place ce réseau de liens, très efficace pour le référencement naturel. Quelque peu bancale, cette théorie est accompagnée d’une autre portant sur l’achat de liens via des publi-reportages. Cette version pourrait être crédible, d’autant plus de les Page Rank des principaux sites de la presse britannique ont fortement chuté dans le même temps. La sanction de Google serait alors justifiable puisque le moteur de recherche interdit de vendre des liens, sauf s’ils possèdent l’attribut nofollow. Difficile donc de trouver le fin mot de cette affaire, Google ayant surement voulu rappeler qu’on ne pouvait pas faire n’importe quoi en référencement naturel, et ce en frappant un grand coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *