Le principe de co-citation

publié le 9 mai 2013
Il est tout récent et pourtant, il gagne rapidement en importance et devrait, pour certains, passer devant le netlinking en termes de pertinence pour le référencement naturel. Etat des lieux du système de co-citation.

En quoi cela consiste-t-il ?

La co-citation désigne le fait de lier deux contenus, ou plus (textes, sites,…), en les citant sur d’autres contenus. Par exemple, si les contenus 1, 2 et 3 citent tous les contenus 4 et 5, il est établit que 4 et 5 sont liés, sans pour autant qu’un lien concret existe entre eux deux. De même, on estime que 1, 2 et 3 sont liés aux documents 4 et 5, ce qui est plus logique puisqu’ils y font référence. De fait, plus les citations sont nombreuses, plus les liens seront puissants.

Quelle traduction dans le référencement naturel ?

Cette approche sémantique du web est adaptée à des moteurs de recherche comme Google, qui s’orientent très clairement vers une méthode de fonctionnement sémantique permettant d’afficher des résultats toujours plus pertinents en fonction des recherches des utilisateurs (il sera donc encore plus important d’y être bien placé). Ainsi, en termes de référencement, chaque citation d’un contenu par un autre, avec ou sans lien réél, pourrait être comprise par Google et prise en compte, ce qui augmenterait considérablement la capacité de référencement naturel. En effet, une co-citation devrait posséder la même puissance qu’un lien classique.

Est-ce la fin du netlinking ?

Le principe de co-citation pose en effet la question de savoir si la création d’un netlinking sera toujours d’actualité d’ici les prochaines années. A priori, il en faudra bien plus pour rendre les liens « classiques » inutiles puisqu’ils seront toujours bien présents, la co-citation étant prévue pour être inclue dans une stratégie de diversification des liens, méthode de plus en plus demandée par Google et favorisée par les référenceurs en quête d’un SEO de qualité.
Articles associés :