Le monde du référencement naturel est en plein bouleversement avec la mise à jour de Pingouin, difficile de passer à côté. Mais si l’on regarde un peu plus loin dans l’avenir du SEO, la plupart des professionnels estiment que les réseaux sociaux joueront un rôle déterminant dans le travail de référencement naturel.

La recherche sociale, nouvelle tendance du référencement naturel

D’après le site Idée-Seo, Google et les autres moteurs de recherche devraient, dans leurs prochaines mises à jour, intégrer de plus en plus la notion de « sociabilité » dans les résultats des recherches. Cela signifie donc qu’à terme, on peut aisément imaginer un internaute faire une recherche sur Google, qui affichera alors des résultats presque « personnels », c’est-à-dire en rapport avec les contacts et activités de la personne sur les réseaux sociaux. Ce futur pas si lointain a déjà débuté aux Etats-Unis, où Google propose désormais deux versions pour son moteur de recherche : l’internaute peut choisir la recherche normale, ou la recherche sociale, intégrant donc ses relations sur Google+, le réseau social de Mountain View. Il est donc également prévisible que Google+ gagne de manière significative en importance au fil des ans, car si Google n’exploite que son réseau, les référenceurs auront tout intérêt à y travailler intensément pour faire ressortir en site en référencement naturel dans le cadre d’une recherche sociale.

Pour ou contre la recherche sociale ?

Ce projet de sociabiliser le référencement naturel et les recherches des internautes ne plait pas à tout le monde. En effet, outre l’interrogation autour de l’intégration de Twitter et de Facebook dans les recherches sociales de Google (qui pourrait très bien les réserver à Google+), certains considèrent que le cette dynamique risque « d’abîmer internet » comme le rapporte Idée-Seo des propos de Jon Mitchell de ReadWriteWeb. D’autres, à l’inverse, estiment que l’intégration des réseaux sociaux devrait permettre aux marques d’être plus créatives pour « sortir du lot » et se rapprocher encore plus de leurs clients. Difficile, donc, de s’imaginer clairement le visage d’internet d’ici quelques années, mais ce qui est sûr, c’est que le référencement naturel n’a pas fini d’évoluer.