google livestream

Nouveauté pour les vidéos : les données structurées LIVE

publié le 13 décembre 2018

La vidéo Live est une tendance qui se développe de plus en plus sur internet. Que ce soit pour présenter un produit, faire une conférence informant des nouveautés de son entreprise ou retransmettre en direct des tournois de jeux vidéo e-sport : tous les secteurs l’utilisent. Nouveauté pour les vidéastes : la possibilité de faire figurer sa vidéo dans les rich snippets des SERP de Google, avec le tag Live.

Appeler l’API indexation

De par sa nature même, une vidéo Live est forcément plus éphémère qu’une vidéo classique. Évidemment, il est possible pour les viewers de la visionner plus tard. Pourtant, de nombreux fans veulent être tenus au courant immédiatement de la disponibilité de leur programme.

C’est pour cela que Google a mis au point de nouveaux outils pour les personnes en charge de la diffusion de ce type de support. Ainsi, des résultats enrichis de nouvelles vidéos portant le tag « LIVE / EN DIRECT » dans un bandeau rouge apparaissent dans les pages de résultats.

Par contre, il se pose une problématique de taille : comment faire pour demander à Google d’être indexé rapidement ? En effet, si le robot met trop de temps à venir, l’événement a de grandes chances d’être terminé avant son passage. C’est pourquoi le géant américain demande aux sites d’appeler l’API d’indexation afin qu’ils soient explorés avant la date de diffusion.

google livestream

Une documentation prévue par Google pour les développeurs

Pour savoir si une vidéo est en cours de diffusion ou terminée, le gestionnaire d’un site doit évidemment prévenir Google. D’ailleurs, la société américaine demande aux développeurs d’appeler l’API d’indexation avant la diffusion, au moment de la diffusion, à sa fin, mais aussi à chaque modification de donnée structurée.

Pour ce faire, on remarque qu’une nouvelle section a été ajoutée dans la catégorie « Structured data » de la documentation pour développeurs. Intitulée Livestream, chaque webmaster y trouve toutes les informations nécessaires pour permettre à Google d’être informé du statut de la vidéo.

Afin de mieux appréhender cette nouvelle fonction, Google propose des exemples, des guidelines ainsi que les différentes balises Schema.org à insérer. Certaines servent à identifier précisément la vidéo (nom, date, durée, image pour l’aperçu, etc.) tandis que d’autres sont utilisées pour informer le moteur de recherche que la vidéo est en cours de diffusion ou arrêtée.

Grâce à ce nouveau type de résultat enrichi, il est facile de référencer une vidéo pile au moment de la diffusion. Cela afin d’informer immédiatement un public intéressé et de proposer un visionnage optimal. Attention toutefois : d’après le géant américain, les sites qui violent les règles des guidelines proposées peuvent recevoir des pénalités manuelles. Il ne faut donc pas abuser de cette nouvelle fonctionnalité.

Articles associés :