La question peut paraître étonnante mais si elle se pose aujourd’hui, c’est que la qualité n’a pas toujours été la priorité des stratégies de référencement naturel ces dernières années. Cependant, elle devient de plus en plus primordiale et l’année 2013 s’est un peu imposée comme un tournant dans le milieu du SEO.

Google aime la qualité

Lorsque l’on travaille dans le référencement naturel, on travaille en grande partie pour Google et ses robots, ainsi que pour tous les autres moteurs de recherche, toutefois moins importants en France puisque le moteur de recherche de Mountain View représente plus de 90% des recherches Internet. Et avec l’évolution des techniques et la perfection de ses algorithmes, Google a désormais davantage de moyens pour atteindre son objectif principal : proposer aux internautes un web de meilleure qualité. Pour éviter les sanctions et donc garder ses positions, il est donc important de réaliser un travail de SEO de qualité : des liens solides, un netlinking mesuré et de qualité, plus de spam, des contenus originaux, non dupliqués et non surchargés de mots-clés,… Aujourd’hui, la qualité est donc imposée par Google, afin de forcer ceux qui n’avaient pas l’habitude d’en produire à participer à la création d’un web moins « pollué ».

De la qualité pour les internautes

Par ailleurs, aujourd’hui, faire du référencement naturel c’est aussi s’adresser aux internautes, et ces derniers sont particulièrement exigeants. En effet, ce qu’ils cherchent ne sont pas des mots-clés mais des informations pertinentes, des contenus de qualité leur apportant une plus-value. Positionner un site en première position est une bonne chose, mais s’assurer que ses visiteurs sont satisfaits et qu’ils reviendront demande un contenu global de qualité. Et comme le travail de SEO passe notamment par la rédaction de contenus optimisés, ces derniers doivent être pensés pour plaire aux moteurs de recherche mais surtout aux internautes ! De plus, avec la puissance grandissante des réseaux sociaux qui pourraient bientôt jouer un rôle dans l’affichage des résultats sur les moteurs de recherche (Google a déjà intégré une version de « recherche sociale » dans son moteur américain), favoriser le linkbaiting (c’est-à-dire le partage de liens naturel, par les internautes eux-mêmes) qui s’effectue beaucoup via ces plateformes d’échange devient une nouvelle stratégie de référencement naturel. Et pour que les internautes partagent un contenu, ce dernier doit les intéressant et posséder un réel intérêt, raison pour laquelle il est une fois de plus primordiale de travailler avec une forte exigence de qualité !