Pour ceux qui connaissent le milieu du SEO se tenait la semaine dernière à San José (en Californie) le fameux salon SMX (qui se aura lieu à Paris les 16 et 17 juin), au cours duquel nombre d’informations et de débats se sont fait entendre autour du référencement. Avec plusieurs de ses représentants, Google était bien évidemment de la partie, et a d’ailleurs livré quelques brides d’informations quant aux prochaines évolutions de son moteur de recherche…

De nouveaux critères de positionnement

Au cours du SMX, Matt Cutts, le célèbre responsable anti-spam de Google qui n’a évidemment pas loupé ce rendez-vous, a fait plusieurs déclarations laissant envisager que de nouveaux critères seraient pris en compte par le moteur de recherche dans son processus d’indexation des sites et de classement des SERP. Ainsi, Matt Cutts préconise d’améliorer la sécurité de son site pour 2014, conseillant de le passer en SSL, ou TLS, avec une adresse « https », prouvant la qualité du site et la sécurité qu’il offre aux internautes notamment sur la question de ses données personnelles. Se pourrait-il que Google favorise alors les sites en SSL dans son ranking ? Il n’y aurait là rien d’étonnant. Autre annonce, qui a elle aussi attiré l’attention de nombreux référenceurs et également faite par Matt Cutts : l’AuthorRank (c’est-à-dire la « qualité » d’un auteur de contenus web et de son réseau) est bel et bien pris en compte par Google pour l’affichage des « articles de fond » (« in-depth articles » – c’est-à-dire des contenus considérés par le moteur comme plus pertinents et complets que les autres sur un sujet donné). Si beaucoup s’en doutaient, cette annonce officielle a malgré tout fait grand bruit, bien qu’elle ait été très peu détaillée. Il y a donc fort à croire que la notion d’auteur sera dans les années à venir très importante pour le référencement naturel, où la réputation de l’auteur d’un contenu influencera directement le positionnement du site concerné dans les pages de résultats.

Deux teasings par Google

Parce que la firme de Mountain View aime ne jamais trop en dire, deux révélations faites lors du SMX ont attisé toute la curiosité du public. La première nous vient de Matt Cutts (encore), qui a déclaré qu’un nouvel algorithme Panda devrait bientôt être lancé, dans une version plus « douce » que les précédentes. Mais là où l’annonce devient plus intéressante, c’est que l’algorithme devrait principalement aider les petites entreprises à gagner des positions. Cela n’est d’ailleurs pas sans rappeler la demande de Google, en septembre dernier, de lui communiquer des sites de qualité mais étant mal référencés (consultez cet article pour en savoir plus). Reste que nous n’avons eu droit à aucune autre information concernant le fonctionnement de ce « petit Panda ». Enfin, l’autre annonce a elle été faite par Amit Singhal, un autre célèbre Googler, et concerne les fameux (not provided). Pour rappel, le (not provided) mis en place par Google empêche de connaitre la requête tapée par l’internaute pour arriver sur un site, empêchant donc ce dernier de savoir quels sont les meilleurs mots-clés sur lesquels se positionner. Avancé comme un moyen de protéger les internautes, le (not provided) a cependant toujours été vu comme une manière d’inciter à utiliser le service AdWords de Google. Quoi qu’il en soit, la firme de Mountain View a assuré faire une déclaration sur le sujet dans les semaines à venir, et qu’elle avait bien entendu la colère des professionnels sur le sujet. Pourrait-on alors assister à la fin du (not provided) ? Rien n’est moins sûr, évitons donc les faux espoirs.