webdev google

Web.dev : l’outil Google qui aide à améliorer son site

publié le 23 novembre 2018

Hier, tous les professionnels du marketing web et du SEO utilisaient conjointement des outils internes et externes à Google pour mesurer les performances de leurs pages et de leur site. Aujourd’hui, le géant américain propose un outil qui devrait mettre tout le monde d’accord. Encore en phase de bêta, il est pourtant possible d’essayer web.dev dès à présent.

Web.dev : une solution pour mesurer les performances de votre site

C’est un fait : Google souhaite améliorer internet. Après la création de son célèbre moteur de recherche permettant de mettre en avant les sites et les pages répondant aussi précisément que possibles aux demandes des internautes, le géant américain veut aller encore plus loin. Si vous avez un blog ou un site, vous devez sûrement utiliser pléthores d’outils afin de tracker vos backlinks, de voir si vos actions SEO fonctionnent ou encore de vérifier que la vitesse de chargement de vos pages soit conforme aux attentes de Google. Ce qui se révèle fastidieux.

Afin de simplifier la vie des webmasters et professionnels du référencement naturel, la firme a souhaité mettre en place une solution simple à utiliser, transparente et claire.

Dans un premier temps, vous devez indiquer l’URL de votre site. Puis, en appuyant sur le bouton « RUN AUDIT », web.dev vous propose un rapport (qu’il est possible de télécharger) avec 4 notes sur 100. Entre 0 et 49, vous devez régler les problèmes sans attendre. Entre 50 et 89, vous pouvez vous pencher sur les erreurs sans urgence. Au-dessus de 90, c’est bon.

Sur la page d’accueil, vous trouvez aussi un résumé du rapport avec les impacts de chaque erreur sur la bonne santé de votre site.

Finalement, si vous le souhaitez, en cliquant sur « View report », vous pouvez rentrer dans les détails.

Performance

La première note est celle de la performance générale de votre site. Pour la calculer, l’outil prend en compte plusieurs metrics dont la vitesse de chargement de vos pages avec un code couleur qui permet de voir ce qui cloche en un seul coup d’œil.

En descendant un peu plus bas sur la page, on trouve une sous-catégorie nommée « Opportunities ». Elle répertorie les optimisations à réaliser sur votre site pour accélérer le chargement des pages.

Un peu plus bas, nous trouvons une section « Diagnostics » qui vous offre de nombreuses informations intéressantes sur les performances de votre site. Si vous le désirez, vous pouvez obtenir encore plus d’informations en cliquant sur chaque élément répertorié.

Finalement, une dernière catégorie est utilisée pour y placer les audits qui ont passé le test Google avec succès.

Accessibility

Comme son nom l’indique, la catégorie Accessibility va vous aider à améliorer l’accessibilité de votre site.

À noter : Google explique que, bien que l’outil soit capable de détecter de nombreux problèmes d’accessibilité, des tests manuels sont chaudement recommandés.

3 grandes catégories sont proposées :

  • Color Contrast Is Satisfactory pour améliorer la lisibilité des contenus ;
  • Elements Describe Contents Well pour faciliter la lecture et la compréhension des contenus (surtout par les lecteurs d’écran) ;
  • Elements Use Attributes Correctly pour améliorer la configuration des éléments HTML.

Puis, en bas de tableau, nous trouvons une liste d’éléments à vérifier manuellement, mais aussi, comme pour Performance, la liste des audits qui ont réussi à passer les tests Google.

Best Practices

Cette catégorie répertori seulement une liste d’éléments à mettre à jour. Par exemple : le fait de passer des pages en HTTPS ou des avertissements liés à la vulnérabilité de certaines pages.

Ici aussi, nous découvrons une partie « Passed Audits » qui liste les bonnes pratiques déjà mises en place sur votre site.

SEO

Finalement, la dernière partie est celle qui concerne le SEO. Google nous y donne les clés pour améliorer le référencement naturel de notre site en nous expliquant ce que nous devons faire et les pratiques à éviter.

Nous trouvons donc une partie dédiée au « Crawling and Indexing » avec un rapport sur le fichier robots.txt.

Puis une partie qui indique les éléments à vérifier manuellement (faire attention à ce que les pages soient Mobile Friendly, par exemple).

Sans oublier le gros bloc : la partie « Contest Best Practices ». Si vous travaillez efficacement et intelligemment vos contenus, cette partie ne devrait normalement pas poser de problème puisqu’elle concerne tout ce qui permet aux crawlers de bien comprendre vos pages afin de les indexer (avoir un élément title par exemple ou une meta description).

Fait intéressant : chaque élément indiqué sur web.dev propose un lien vers une page explicative. Ainsi, cela vous permet de trouver facilement les informations désirées pour régler vos problèmes. Idéal pour faciliter le travail des webmasters en sachant précisément sur quoi travailler tout en priorisant les éléments les plus importants.

Après avoir testé l’outil, on ne peut que saluer l’initiative de Google de vouloir améliorer le web en offrant les clés pour améliorer la performance de tous les sites.

Articles associés :